// Nouvelles

Nous re-ouvrons notre site

Après un arrêt pour cause de maintenance, nous avons re-ouvert notre site Web avec un nouveau look, et plus important encore, avec de nouveaux contenus, de nouvelles fonctionnalités et plus encore. Nous espérons que de cette façon vous pourrez mieux nous connaître et vous mettre en contact avec nous plus facilement.

Sur notre site vous pouvez trouver toutes sortes d'informations sur nos projets et les technologies qu'ils utilisent. Nous montrons également tous les aspects liés à Tecdisma en tant qu’entreprise et comme équipe.

Dans cette section, nous diffuserons les nouvelles concernant l’actualité de l’entreprise.

Si vous avez besoin d'informations supplémentaires vous pouvez nous contacter par le biais de nos réseaux sociaux ou par email/téléphone.

Nota de prensa
14 décembre 2016

ROTACIÓN desarrollará tecnologías innovadoras y flexibles de reparación de componentes de gran tamaño sometidos a desgaste en el sector eólico - IN852A 2016/80

  • En el marco del proyecto se desarrollarán dos estrategias que permitirán dar un salto cualitativo en las capacidades tecnológicas y productivas de los procesos de reparación en el sector.
  • Enmarcado en el Programa ConectaPEME 2016, el consorcio del proyecto está liderado por GAMESA y lo completan las empresas ACEMETAL, TECDISMA, GALVENTUS y PULTEC. AIMEN participa como entidad colaboradora.
  • La reparación mediante procesos de recargue basados en tecnología láser permitirán una reducción media del 70% en los tiempos de reparación.

El principal objetivo del proyecto ROTACIÓN es desarrollar tecnologías innovadoras y flexibles de reparación de componentes de gran tamaño sometidos a desgaste, como los elementos de transmisión de turbinas eólicas. De esta manera, se pretende aumentar su vida en servicio y minimizar los tiempos y costes de reparación, superando las principales barreras relacionadas con la recuperación de estos componentes, que limitan la rentabilidad y eficiencia de los aerogeneradores.

Actualmente, la reparación por desgaste de estos componentes conlleva dos vías de actuación: recuperación mediante mecanizado o sustitución total de la pieza. Se trata de un fenómeno que actualmente limita la durabilidad de los componentes del sistema de transmisión común a todos los parques eólicos. En este sentido, ROTACIÓN permitirá mantener la rentabilidad del sector de reparación eólico gallego y favorecerá, además, la implantación de procesos de alto valor añadido.

Principales innovaciones

Para ello, se desarrollarán dos estrategias innovadoras de reparación que permitirán dar un salto cualitativo en las capacidades tecnológicas y productivas de los procesos de reparación en el sector. Por un lado, se desarrollará una nueva estrategia de reparación mediante procesos de recargue basados en tecnologías láser (por ser una tecnología altamente productiva, fácilmente automatizable y que permite un total control de proceso).

Este sistema permitirá una reducción media de más de un 70% en los tiempos de reparación en relación a los procesos actuales y la reparación del 90% de las referencias de componentes del tren de potencia dañados, así como, aumentar en más de un 100% la capacidad de reparación en número de componentes anuales.

Por otro lado, ROTACIÓN desarrollará un proceso de reparación mediante resinas estructurales, solución de bajo coste enfocada a componentes que, por su gran tamaño o por la dificultad de acceso a la zona dañada, deben ser reparados in-situ, o para aquellos componentes fabricados con materiales que pueden presentar incompatibilidad metalúrgica a la hora de ser reparados con un proceso térmico como el recargue por láser.

A través de este sistema se alcanzará una reducción de entorno al 60% en los tiempos de reparación y la posibilidad de reparar sin aporte térmico, así como de reparar ciertos componentes in situ, sin necesidad de desmontar el componente.

Además de su aplicación en el sector eólico onshore y offshore, estos desarrollos se pueden trasladar a la reparación de grandes componentes en el sector metal-mecánico, aeronáutico, naval y petroquímico.

Colaboración intersectorial 

El proyecto ROTACIÓN, con un presupuesto de 575.060 euros y una duración total de 20 meses, se enmarca dentro del Programa ConectaPEME 2016.

El consorcio, liderado por GAMESA, empresa líder a nivel mundial en reparación de componentes del tren de potencia para el sector eólico. Además, para conseguir los avances tecnológicos propuestos es fundamental la colaboración de empresas como: ACEMETAL, empresa especializada en reparación por mecanizado de componentes para el sector eólico; TECDISMA, referente en soluciones tecnológicas para el diseño, fabricación y montaje de maquinaria especial; GALVENTUS, empresa con elevada experiencia en servicios de mantenimiento de parques eólicos y PULTEC como empresa desarrolladora de sistemas de aplicación de resinas.

Esta agrupación de empresas cuenta con la colaboración de AIMEN Centro Tecnológico.

SOCIOS:

ENTIDAD COLABORADORA:

FINANCIACIÓN:

 

Cofinanciación Feder, OT1 “Promover el desarrollo tecnológico, la innovación y una investigación de calidad”, P.O Feder Galicia 2014-2020

subvención
14 décembre 2016
Compartir en
Expediente: IG223.2016.1.1.6 Objetivo del Proyecto: El proyecto, cofinanciado por el Fondo Europeo de Desarrollo Regional, Una manera de hacer Europa, está destinado a promover el crecimiento y la consolidación de las pymes, mejorando su financiación, tecnología y acceso a servicios de apoyo avanzados. Consiste en la puesta en marcha de un programa piloto con el fin de actuar como ejemplo y demostración de la virtualización de la industria, con el apoyo a las inversiones en la implantación industrial de cara a la «Fábrica inteligente». Descripción del Proyecto: El proyecto concreto de inversión de TECDISMA S.L. incidirá en la dotación de capacidad de autodiagnóstico a los equipos productivos, el ahorro energético, la conectividad con Sistema MES y desarrollo de portal-cliente.
Esta empresa participa no Programa Galicia Exporta Empresas 2016. Operación cofinanciada polo Fondo Europeo de Desenvolvemento Rexional. Programa Operativo FEDER Galicia 2014-2020. Programa Galicia Exporta Empresas 2016 Como apoio ao proceso de internacionalización, “(nome empresa),” ten axuda concedida polo IGAPE para participar no Programa Galicia Exporta Empresas 2016, cofinanciado polo Fondo Europeo de Desenvolvemento Rexional no marco do Programa Operativo FEDER de Galicia 2014-2020. OT3. “Conseguir un tecido empresarial mais competitivo”. Fondo Europeo de Desenvolvemento Rexional, unha maneira de facer Europa O obxectivo principal do Programa Galicia Exporta Empresas 2016 é incentivar e estimular o comercio exterior galego e a internacionalización das pemes galegas. O resultado que se pretende é aumentar a base de empresas exportadoras e consolidar a presenza de empresas galegas nos mercados internacionais.”
Après un arrêt pour cause de maintenance, nous avons re-ouvert notre site Web avec un nouveau look, et plus important encore, avec de nouveaux contenus, de nouvelles fonctionnalités et plus encore. Nous espérons que de cette façon vous pourrez mieux nous connaître et vous mettre en contact avec nous plus facilement. Sur notre site vous pouvez trouver toutes sortes d'informations sur nos projets et les technologies qu'ils utilisent. Nous montrons également tous les aspects liés à Tecdisma en tant qu’entreprise et comme équipe. Dans cette section, nous diffuserons les nouvelles concernant l’actualité de l’entreprise. Si vous avez besoin d'informations supplémentaires vous pouvez nous contacter par le biais de nos réseaux sociaux ou par email/téléphone.
“Les entreprises d’ingénierie de Vigo choisissent aussi le "Mexican Detroit" pour l'expansion.”   Les entreprises comme Soltec et Vigotec s’installent au Mexique pour servir les fabricants locaux. Vingt entreprises galiciennes viennent lundi prochain au Salon Sapuraiya. Les ingénieries de Vigo liés aux activités industrielles commencent également à faire le saut à la région du Mexique d'El Bajio connue sous le nom de Detroit aztèque grâce à la forte expansion de l'industrie automobile dans la région, afin d'offrir leurs services à des fabricants locaux de véhicules et leur auxiliaires, comme l'a montré FARO. Tel est le cas de sociétés comme Vigotec et Soltec ingénieurs, récemment établis dans le voisinage de Celaya, une ville qui accueille la semaine prochaine la troisième édition de Sapuraiya (le plus grand salon automobile d’el Bajío), avec la participation de vingt entreprises galiciennes à la recherche d'occasions d'affaires. Le premier "contact" de Soltec avec El Bajío date de une mission commercial organisé en 2010 par la Confédération des employeurs de Pontevedra (CEP), rappelle Daniel Prieto, directeur de la société. "À l'arrivée, nous avons rencontré un marché très dynamique, en se concentrant sur le secteur de l'automobile, qui avait le potentiel,» dit-il. Soltec ingénieurs assure l'ingénierie et les services d'architecture et de conseil pour diverses industries au Mexique, et plus particulièrement les énergies renouvelables, «Le Mexique est une terre d'opportunités pour les entreprises d'ingénierie comme nous," dit-il. A l’image de Soltec, la société Vigotec, dont le siège est dans le parc Balaídos, opère à Celaya depuis l'année dernière comme sous-traitant en ingénierie des procédés, en automatisation et robotique ainsi qu’en consulting outsourcing. Dans les deux cas, les entreprises de Vigo travaillent avec des partenaires mexicains. Avec ces deux types d'ingénierie, le nombre d'entreprises galiciennes s’étant externalisées vers le Mexique, attirées par son industrie automobile en plein essor, sont plus d’une dizaine. Le pays Aztèque, consolide ainsi sa position de leader dans le secteur au niveau international. Les premières entreprises galiciennes à s’installer à Celaya ont été Marsan Transformaciones superficiales et Izmar (IZ Groupe), en partenariat avec l’entreprise mexicaine FerrerBaztan, avec laquelle elles ont créé la coentreprise (joint venture) Itech Groupe. Après ce fut le tour de Demsu (Conception et moulage des surfaces) et EYP Groupe, qui se sont regroupées avec la société mexicaine Vistamex Services, afin de former l’entreprise Trimechanics. Le journal Faro a annoncé en exclusivité que le groupe d'affaires de Vigo Copo, le plus grand fabricant de composants de Galice, ainsi que l’entreprise Hispamolde d’Ourense ont également ouvert des usines au Mexique. Copo a commencé sur le sol aztèque avec une usine de tissu pour automobiles à Silao (pour être opérationnelle au dernier trimestre), tandis que le premier fabricant de moules de Galice est en train de construire une usine près de Puebla. Une autre entreprise qui n'a pas hésité à parcourir plus de 9000 kilomètres pour trouver un marché a été ESYPRO, qui vient d’ouvrir une filiale à Celaya (avec ses propres installations) afin de fournir des solutions logistique d'ingénierie aux fabricants de voitures et de composants installés sur le sol aztèque. Valver (pièces de décoration et marquage industriels avec des usines à Mos, au Portugal et en Colombie), Movelco (mobilité électrique) et Aníbal Metalmecánica Gallega sont également représentées au Mexique par un bureau commercial dans la capitale.   “Le huitième leader sur le marché du moteur” Le Mexique est actuellement le huitième plus grand producteur de voitures dans le monde et le pays devrait prendre la septième place en 2015 suite à l'ouverture récente de nouvelles usines d'assemblage. General Motors (GM), Volkswagen, Nissan, Honda, Mazda, Audi, Mercedes Benz, BMW et Hyundai ont des usines dans le Détroit du Mexique, qui a reçu depuis 2008 des investissements de 14,915 millions de dollars, selon les statistiques officielles fournies par ProMéxico (société du gouvernement mexicain qui favorise l'investissement et le commerce dans la région) et Invest à Celaya (entité qui pilote les affaires dans la capitale de la région d’El Bajio). Mais cette région ne dispose pas d'une chaîne d'approvisionnement intégrée, nécessaire pour les constructeurs automobiles, qui a déjà attiré une douzaine de fournisseurs Galiciens et auxiliaires, certains avec usines d'exploitation, d’ autres de construction et aussi des bureaux commerciaux. C’est précisément ce besoin de services qu’étudieront la vingtaine d’entreprises galiciennes qui participeront la semaine prochaine au salón Saporaiya. Deux missions commerciales viendront de Vigo; la première dirigée par Asime, aura un stand de 50 mètres carrés et sera accompagnée par des sociétés comme Matrigalsa, Tecdisma, Hispamoldes, Antobal, Academia Postal, Mecanizados Rodríguez Fernández (MRF), Matrinducción, Diservaulec, Maproga, Ingalsa, Europrecis, Utingal, Udega, Ditec et hermanos Alfaro. Dans ce stand seront représentées les entreprises déjà établies au Mexique comme Soltec, Itech Groupe et Demsu. Une autre mission est dirigée par Zona Franca et la Chambre de Commerce de Vigo, en collaboration avec le cluster (grappe industrielle) des entreprises d’automobile de Galicia (Ceaga). JOSÉ CARNEIRO Vigo
 
Tecdisma S.A.R.L. Tous droits réservés.